Oxalá House : Une résidence militante pour un tourisme responsable

 

7 bungalows, une piscine et la mer à portée de vue…

Ile de Djerba – Zone de Sidi-Mehrez (Tunisie)

 

 

 

 

« Un tourisme durable doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique, équitable sur le plan éthique et social, pour les populations locales (…) La compréhension et la promotion des valeurs éthiques communes à l’humanité, dans un esprit de tolérance et de respect de la diversité des croyances religieuses, philosophiques et morales, sont à la fois le fondement et la conséquence d’un tourisme responsable.»

 

(Charte du tourisme durable de l’OMT, adoptée en 1995)

 
 

 

 

 

Oxalá House est la première résidence de tourisme équitable / socialement responsable s’inscrivant dans le projet Tingitingi®.

Nous avons conçu cette résidence comme un pied de nez au tourisme de masse avec sa variante galopante « The All-Inclusive »… Une provocation au mastodonte dans son propre berceau : Djerba!

 

Oxalá (qui se prononce ô-cha-lâ) est une interjection portugaise dérivée du mot arabe « Inchallah », une expression d’espoir mêlé d’humilité.

 

Tingitingi® est le mot Swahili (se prononçant tïngui-tïngui) pour désigner une passerelle. Un mot rapporté cette fois-ci d’Afrique de l’Est (zone du Sahel), projetant dans le tissage de relations directes entre hommes et femmes de cultures différentes, les fondements d’un monde solidaire.
Le label Tingitingi® vise à promouvoir un tourisme équitable, solidaire, socialement et écologiquement responsable. Un tourisme qui permet aux populations d’accueil de valoriser leurs cultures, et au voyageur de s’épanouir dans le respect de l’environnement visité, de sa diversité culturelle et de ses équilibres internes. Loger chez l’habitant (en location saisonnière, en location de vacances ou en chambres d’hôtes) n’est qu’un petit pas dans ce sens.

 

La résidence adhère pleinement à la charte du tourisme équitable, et favorise les contacts directs avec les populations locales. La résidence ne travaille qu’avec des communautés d’accueil autochtones et des prestataires de services locaux (travaux ménagers, encadrement d’enfants, guides touristiques, activités diverses, découverte sportive, visites culturelles et/ou thématiques…) sélectionnés pour, outre la qualité de leurs services, leur intégrité, et leur volonté de concilier viabilité économique et développement durable.

Description:

Oxalá House est une charmante résidence à l’architecture typique, bien intégrée dans son cadre verdoyant, à proximité (à 700m) de l’une des plus belles plages de l’île de Djerba. Elle bénéficie d’une vue directe sur la mer. La résidence est composée de 7 bungalows :

  • Trois studios pour 2 personnes (Pemba, Lamu, Nicobar). Prix:22€ à 35€ par nuit
  • Deux bungalows pour 2 à 4 personnes (Wassini et Andaman) composés d’un salon + une chambre. Prix:35€ à 52€ par nuit.
  • Un bungalow pour 4 à 6 personnes (Zanzibar) composé d’un salon + 2 chambres. Prix:45€ à 69€ par nuit.
  • Un duplex pour 6 à 8 personnes (Bornéo) composé d’un salon + 3 chambres. Prix:57€ à 86€ par nuit.

Les bungalows sont positionnés autour d’une piscine commune, et disposent tous de terrasses privatives et un accès aux jardins (2000m²).

Tous les bungalows sont climatisés (chaud et froid), meublés avec goût (du moins, on l’espère) et entièrement équipés (vaisselle + linge de maison, serviettes de toilettes…). Seules les serviettes de piscine/plage ne sont pas fournies.

 

 

 

Un lit pour bébé peut être mis à votre disposition (gratuitement). Il vous suffit d’en signaler le besoin au moment de la réservation.

 

Plus de détails sont disponibles dans le fichier suivant : OxalaFlyer. Quelques adresses utiles (tables, hôtels…) sont dans le fichier suivant:OxalaHouse_PracticalIssues. N’hésitez surtout pas à nous contacter afin de vérifier les disponibilités, ainsi  que pour toutes informations supplémentaires.

Email : tingitingi@live.fr

 

Tarifs :

Tous nos prix s’entendent par bungalow et par nuit (check-in à 14h00, check-out à 12h00). Les tarifs sont fonction de la saison (Haute saison HS : Juillet / Août, Moyenne saison MS : Avril / Mai / Juin et Septembre) et sont dégressifs en fonction de la durée

 

du séjour.

Un dépôt de garantie de 100€ (Studio) / 150€ (Salon+1C ou Salon+2C) / 200€ (Duplex) sera demandé au check-in, et restitué après avoir effectué l’état des lieux de sortie. Lit supplémentaire gratuit jusqu’à 5ans, et à 7.5€ (BS et MS) – 10€ (HS) au-delà.

Prière de nous consulter pour les longs séjours (au-delà de 2 mois).

Le ménage final est à la charge du locataire. Il lui sera possible de faire appel à un service ménager pour moins de 10€.

Les tarifs sont disponibles dans le fichier suivant : OxalaRates

 

 

Situation géographique :

 

La résidence est située dans la zone de Mezraya, à 15km de l’aéroport, à 8km de la capitale de l’île (Houmt-Souk) célèbre pour son

 

port de pêche, ses souks et ses orfèvres, et à 7km du village typique de Midoun. La plage est à 700m.

Elle vous apparaîtra dans sa blancheur éclatante sur la droite de la route touristique, juste avant d’atteindre l’hôtel Radisson SAS (au niveau de l’agence Eden Tour).

 

 

Activités possibles & Services :

Randonnées à cheval, 7 km de plages préservées jusqu’à la presqu’île des flamants roses (zone protégée), activités nautiques, Golf 18+9 trous…

Autres services (ménagers, courses, garde d’enfants, cures de thalasso…) à réserver sur place.

 

Dans les environs :

Outre ses atouts naturels (de magnifiques étendues d’oliviers et de palmiers, d’impénétrables clôtures en terre surmontées par des agaves, des aloès et des figues de barbarie, de longues plages sablonneuses ou rocheuses), l’île de Djerba offre une multitude de spots socioculturels (des Menzels servants d’habitat traditionnel, des souks et marchés hebdomadaires animés, un folklore et des minorités actives, une centaine de petites mosquées typiques, quelques huileries souterraines encore intactes, des ateliers d’artisans en activité, des musées et des parcs à thèmes…).

 

Nous nous ferons un grand plaisir de répondre à toutes vos demandes d’information.

Quelques spots (mais ce qui suit est loin d’être une liste exhaustive) méritent le détour :

  • Le Borj El-Kebir ou Borj Ghazi Mustapha ou encore le fort espagnol : Sur les vestiges d’un ancien fort romain, Roger de Loria, amiral d’Aragon et de Sicile, construisit en 1289 une nouvelle forteresse. Au      milieu du XVe siècle, le sultan hafside, Abou Farès El Hafsi, complète la construction, qui est encore renforcée par le corsaire Dragut en 1557 et en 1560, par les Espagnols, qui y sont, la même année, assiégés et exterminés.
  • La mosquée Fadhloun dont la construction remonte au 14ème siècle. La mosquée présente une architecture transcendante par sa simplicité et beauté. Son originalité réside dans le fait qu’elle ait,      semble-t-il, conservé son architecture originelle.
  • La synagogue El-Ghriba : Les fondations de cette synagogue remonteraient au 6ème siècle av. J.C., faisant d’elle l’une des plus anciennes au monde. Selon la tradition, la construction de cette      synagogue serait liée à l’établissement sur l’île d’une colonie de réfugiés juifs fuyant les armées perses, après la destruction du Temple de Jérusalem par les Babyloniens (586 av. J.C.). Ces réfugiés auraient sauvé certains manuscrits des tables de la loi. Au 15ème siècle après J.C., la communauté s’agrandit avec l’arrivée de juifs expulsés d’Espagne par les Rois Catholiques. Le sanctuaire d’El-Ghriba passe pour être le second dans l’échelle des dévotions juives et, à ce titre, est le lieu de pèlerinage annuel (à la Pâque juive) de juifs venants du monde entier.
  • L’huilerie souterraine El-Fsili à Midoun
  • Les foundouks (caravan-sérails) de Houmt-Souk
  • Le marché au poisson de Houmt-Souk où la vente à la criée se pratique encore et toujours.
  • Le village des potiers de Guellala où quelques rares artisans continuent, contre vents et marées, à perpétuer un savoir-faire millénaire.
  • Le musée de Guellala, construit sur le point culminant de l’île (50m !), vous permets de survoler la vie de l’île (scènes de la vie quotidienne, reconstitution d’activités artisanales, habits traditionnels…)
  • Le musée Lalla Hadria (parc Djerba Explore) offre une riche collection d’un millier de pièces couvrant l’art arabo-musulman du bassin méditerranéen depuis le 7ème siècle.
  • Le Menzel de Djerba Explore, offrant une reconstitution de l’habitat traditionnel ainsi que de quelques activités artisanales (atelier de tissage, atelier de poterie).

 

Et la part du rêve dans tout ça…

Oxalá House est situé sur l’île de Djerba, qui est probablement l’île enchanteresse des Lotophages, telle que contée par Homère dans l’Odyssée :

« Dès lors, neuf jours durant, je fus emporté par des vents funestes sur la mer poissonneuse ; puis, le dixième, on mit le pied sur

 

la terre des Lotophages, qui pour nourriture ont des fleurs. Là, nous marchâmes sur le continent ; on puisa de l’eau, et, bien vite, mes compagnons prirent leur repas sur les vaisseaux rapides. Mais, quand nous eûmes mangé notre pain et bu notre boisson, alors je les envoyai reconnaître quels mangeurs de pain habitaient cette terre ; j’avais choisi deux hommes, et leur avais donné pour troisième un héraut. Et partant aussitôt, ils allèrent se mêler aux Lotophages. Ceux-ci ne voulaient point leur mort ; mais ils leur donnèrent du lotos à manger ; or, quiconque en avait mangé le fruit doux comme le miel, ne voulait plus rapporter les nouvelles ni s’en revenir, mais rester là parmi les Lotophages, à se repaître du lotos dans l’oubli du retour. Et je dus, moi, les ramener de force tout en larmes à leurs vaisseaux ; je les tirai et les attachai à fond de cale sous les bancs, et cependant je pressais les autres compagnons, qui m’étaient restés fidèles, de monter en hâte sur leurs nefs rapides, de peur qu’aucun d’eux goûtant au lotos n’oubliât le retour. Ils embarquaient aussitôt et s’asseyaient près des tolets ; puis, assis en bon ordre, ils frappaient de leurs rames la mer grise d’écume »

(IX, 82-104, trad. M. Dufour et J. Raison).

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 19 =